Le Gestionnaire des tâches s’est largement bonifié au fil des versions de Windows. De simple outil servant à fermer une application en cours d’utilisation, il est passé au stade  de véritable couteau suisse du système.

  1. Appeler le gestionnaire des tâches : Pour accéder au Gestionnaire des tâches, vous avez le choix. Vous pouvez tout d’abord vous rendre sur la barre des tâches et cliquer dessus du bouton droit de la souris. Vous y trouverez un raccourci vers le gestionnaire en question. Sinon, vous avez également la possibilité de presser simultanément les trois touches (CTRL) + (ALT) + (SUPPR). Le gestionnaire des tâches s’ouvre alors. La première fenêtre qu’il lance est totalement vierge si aucune application ou appli n’est en mémoire, sinon s’affichent celles qui le sont.
  2. Forcer un programme à se fermer : Cliquez sur le bouton “plus de détails”. L’onglet “processus” vous propose de voir une liste de toutes les applications en cours d’exécution. Si un logiciel plante et ne veut pas se fermer correctement, c’est ici que vous pouvez agir en le forçant à s’éteindre. Il vous suffit de le sélectionner et de cliquer sur le petit bouton “fin de tâche”, disponible en bas à droite de la fenêtre du gestionnaire. Vous avez également le moyen de remonter à sa source sur le disque dur : sélectionnez un programme du bouton droit et optez pour la fonction “ouvrir l’emplacement du fichier”.
  3. Que faire s’il ne veut vraiment rien entendre ? : Si un logiciel refuse malgré toutes vos tentatives de se fermer, procédez ainsi : repérez son nom dans l’onglet “processus”. Du bouton droit de la souris, cliquez dessus. Sélectionnez ensuite la fonction “accéder aux détails”. Vous arrivez alors directement à l’onglet “détails”. Si jamais vous ne parvenez pas à le localiser via l’onglet “processus”, c’est ici qu’il vous faudra le chercher. Cliquez sur son exécutable et optez pour la fonction “terminer l(arborescence du processus”. Le logiciel ferme alors son propre exécutable, ainsi que les éléments connexes.
  4. Contrôler les performances du PC : Vous pensez qu’un programme en cours d’exécution surcharge le PC et l’empêche de fonctionner convenablement ? Aucun problème, le Gestionnaire des tâches est là pour vous aider à trouver le coupable. Vérifiez tout d’abord les ressources de la machine en vous rendant sur l’onglet “performance” du Gestionnaire. C’est ici que vous pouvez contrôler l’utilisation du processeur, de la mémoire, les accès du disque dur, la connexion Bluetooth et la liaison Ethernet. Si le processeur frôle les 100 % d’utilisation, il y a un problème.
  5. Reconnaître la tâche qui monopolise le système : Pour identifier le responsable de tous vos maux, retournez sur l’onglet “processus”. Tous les logiciels et services de Microsoft y sont catalogués en fonction de leur usage du CPU, de la RAM, du disque dur et de la bande passante utilisée. En cliquant sur l’une de ces quatre colonnes, vous les classez du plus gourmand au moins gourmand, ce qui vous permet de retrouver aisément celui qui monopolise toutes les ressources de votre ordinateur. Fermez-le soit depuis l’onglet “processus”, soit va la fonction “détails” et l’option “terminer l’arborescence du fichier”.
  6. Et pour les applications Metro ? : Les applications Modern UI (ou Metro) figurent également dans les onglets “processus” et “détails”. Mais elles font aussi l’objet d’une attention particulière, puisque les ressources qu’elles monopolisent sont systématiquement enregistrées. Vous pouvez consulter cet enregistrement en vous rendant sur l’onglet “historique des applications”. Un rapport de toutes les applications Metro installées vous est présenté (temps d’utilisation, exploitation du réseau et facturation potentielle si vous êtes en situation d’itinérance). Le rapport en question est établi sur un mois environ. Et en double-cliquant sur l’une des applications, vous pouvez le lancer.
  7. Voir tous les utilisateurs connectés : Si vous désirez voir qui est connecté à votre machine, toujours depuis le Gestionnaire des tâches, cliquez sur l’onglet “utilisateurs”. En théorie, vous devriez être le seul. Si vous repérez un utilisateur non désiré, double-cliquez sur son nom : s’affiche alors une liste de tous les processus ouverts par lui. Vous pouvez le déconnecter en cliquant sur son nom du bouton droit et en sélectionnant la fonction “déconnecter”.
  8. Et si l’explorateur ne répond plus ? : Dernier usage du Gestionnaire des tâches : le lancement d’applications ou de services Windows. Cette fonction peut se révéler particulièrement judicieuse lorsque l’Explorateur de windows ne fonctionne plus. Dans ce cas, repérez-le dans l’onglet “processus” et forcez la fermeture. S’il ne se relance pas automatiquement, rendez-vous sur l’option “fichier” et cliquez sur “exécuter une nouvelle tâche”. Entrez le terme “explorer” et le tour est joué : l’explorateur ainsi que la barre des tâches se relancent.
Print Friendly, PDF & Email

Share This:

Tirer parti du Gestionnaire des tâches

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.